lundi 12 mars 2018

Bonjour,

Je vous avais promis quelque info juridique. Les voici.

DU DROIT DU SOL DES MESANGES ?

On a beau avoir une cervelle d'oiseau (selon les humains), nous les Mésanges, sommes plus futées que ces imbéciles pigeons du Querry !

A la veillée, bien au chaud qui, dans sa boîte aux lettres, qui au couvert d'un hangar, qui au creux d'un arbre, nous n'avons pas manqué de nous poser un problème quasi politique :

Nos oisillons, après le premier envol, poseront-ils les papattes sur un espace vert ou un espace constructible Uba ?

C'est qu'il en va du devenir des futures générations de mésanges ! Un espace vert et à nous l'ivresse des herbes folles et les roulades dans les perles de rosée ! Un espace constructible Uba, (dans le jargon des humains espace à forte densification urbaine) et c'en est fini de notre couvaison en toute liberté ! Comment fonder une famille de mésanges sur le toit d'un immeuble ?

Un pépére mésange osa poser la question à qui de droit : soit au service d'urbanisme de la Mairie de Talmont. Après quelques pepiements, et un accueil fort aimable, nous eûmes la réponse :

 la zone sise dans la boucle de la rue des Mésanges est bel et bien un espace vert. 

Est Mésange celui qui, dans l'adversité, accepte le combat, tout bec et ongle ; est Pigeon celui qui subit et cache piteusement tête et bec sous son aile.

Ainsi ce qui se raconte depuis plusieurs  générations de mésanges est donc authentique, autant que les actes de Maître Branger qui les réalisa. Avec toute la force de ce que de droit.

Pépére Mésange

Demain, sur vos écrans, le prochain article : Avec toute la force de ce que de droit.

Merci au personnel de Mairie pour son accueil courtois. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Boire un pot ou prendre la tasse ? Journée chargée   pour les habitants du Querry-Pigeon le samedi 23 juin ! Le même jour, deux rendez...